Incendie Lubrizol, les dioxines dans le viseur !

Le 26 Septembre, un incendie s’est déclaré dans l’usine Lubrizol à Rouen. Cette usine est classée SEVESO Seuil haut et produit des additifs pour lubrifiants.

L’incendie a provoqué un panache de fumée qui a survolé de nombreuses zones de production agricole et qui a généré des émissions de dioxines.

Afin de protéger les consommateurs, plusieurs arrêtés préfectoraux ont été publiés afin d’établir des restrictions sanitaires de mise sur le marché de productions alimentaires d’origine animale et végétale sur les zones impactées par les retombées de suies.

La récolte des productions végétales est gelée.

Les produits ci-dessous doivent être consignés sous la responsabilité de l’exploitant dans l’attente des résultats de contrôles officiels et de l’évaluation du risque sanitaire :

  • Les productions récoltées avant le 26 Septembre et susceptibles d’avoir été exposées à la contamination
  • Le lait collecté issu d’élevages depuis le 26 Septembre
  • Les œufs d’élevages plein air pondus depuis le 26 Septembre
  • Le miel collecté depuis le 26 Septembre
  • Les poissons d’élevage produits dans la zone concernée

Le règlement (CE) N°1881/2006 et ses modifications fixe des limites maximales en dioxines sur le lait cru, les œufs et la chair musculaire de poisson.

A l’heure actuelle, il n’existe pas de limites maximales règlementaires pour les dioxines dans les fruits et légumes. Cependant une recommandation européenne 2014/663/UE fixe des seuils d’intervention pour la somme des dioxines+furannes et pour les PCB de type dioxines.

Céline Cezar, Chargée Réglementation chez Phytocontrol

Vous aimerez aussi :

Vous aimez cet article ? Partagez le !

À lire également :
Menu